What Remains of Edith Finch

There was a time when I played a lot of video games. I even wrote reviews on a regular basis. I stopped for several reasons, but kept on playing, though not as much as before. Some reason being lack of time, but then again, when I do stumble upon a game that I believe compelling and interesting, I am still able to put hundreds of hours in it. It just doesn’t happen so much anymore, because my standards changed and I am not willing to pour my time in anything mindlessly.

That’s why I began to like short, story focused games. The Unfinished Swan was one of my first discoveries on that side, and it was a beautiful experience. So, when I heard that the same company did a new game, I jumped on it. No way I was going to miss that. What Remains of Edith Finch is released on PC and PS4, and it is a compelling interactive story that shows you how powerful video games can be in that regard if done well.

Steam gives following summary: What Remains of Edith Finch is a collection of strange tales about a family in Washington state. As Edith, you’ll explore the colossal Finch house, searching for stories as she explores her family history and tries to figure out why she’s the last one in her family left alive.

Instead of a picture, let’s have a trailer:

Continue reading

The Nightrunner Series

I am a slow person. I like to take my time. I’ve begun to read the Nightrunner series from Lynn Flewelling years ago, but I only finished the seventh book recently. This is not going to be a long article, I don’t have that much to say overall, but at least I can keep track of what I read and my opinions. I am a very forgetful person.

In the total of seven books (for the moment the end, unless Flewelling decides to continue) you follow the adventures of Seregil and Alec. The series is pretty diverse, from royal intrigues to bad necromancers wanting to rule the world, complete with magic, espionage, travelling, a lovely world building, and nice characters. Flewelling does an overall great job with her series

Continue reading

Langues : “C’est trop bien écrit” et autres remarques des locuteurs natifs

J’évolue dans un entourage qui ne parle pas ma langue maternelle depuis environ une dizaine d’années. J’ai quitté mon pays natal à la fin du bac, et je n’y suis toujours pas retournée.

J’ai constaté une chose : en ce qui concerne la langue, on est toujours mal barré. N’importe le niveau, et n’importe l’effort, il y aura toujours une personne pour chercher à rabaisser. Consciemment ou inconsciemment. Même parfois avec toute la bonne volonté du monde.

Ma dernière expérience date d’il y a pas longtemps. On m’a rendu un papier avec le reproche “il est trop bien écrit”. Sous-entendu : pour une étudiante étrangère telle que je suis. Forcément, j’ai eu de l’aide, ou bien j’ai plagié. Ce n’est pas la première fois  qu’on me fait ce genre de remarque. En soit, en tant qu’étranger, on est toujours du mauvais côté.

Voici un petit résumé des diverses remarques pendant une dizaine d’années, regroupées en de grandes catégories.

Je le précise au cas où, mais il est évident que je ne mets pas tous les locuteurs natifs (qu’ils soient français, allemands, anglais ou autre) dans le même panier. J’ai rencontré des gens super, et si je ne suis pas retournée dans mon pays natal, je me plais bien ailleurs. Mais par moment… on en a gros ! comme le dirait Perceval.

Continue reading

Le dernier train pour Busan

[Cet article contient des spoilers mineurs]

Je vais inaugurer ce blog avec une petite note sur un de mes films préférés de 2016 : Le dernier train pour Busan. Il s’agit d’un film d’horreur coréen. Plus précisément, il se classe dans les films de zombies.
Il faut savoir que je ne suis pas une grande amatrice des films de zombies (ou d’horreur) que j’ai pu voir dans le passé. J’ai beaucoup aimé Shawn of the Dead, et on m’a conseillé Fido que je n’ai pas encore eu le temps de voir. Mais sinon, j’ai surtout en souvenir de toujours voir la même chose, les mêmes zombies bêtes, et les mêmes protagonistes qui ne sont guère plus intelligents. Peut-être ne suis-je pas tombée sur les bons films. Qui sait ? Une amie m’a vivement conseillé Le dernier train pour Busan. Comme je fonctionne surtout du bouche à l’oreille, j’ai tenté l’expérience. Et je n’étais pas déçue !

Le résumé, tiré d’Allociné pour situer l’histoire : Un virus inconnu se répand en Corée du Sud, l’état d’urgence est décrété. Les passagers du train KTX se livrent à une lutte sans merci afin de survivre jusqu’à Busan, l’unique ville où ils seront en sécurité…

train_to_busan_h_2016

Continue reading